Vendredi 6 août, je suis sensé attendre la voiture de covoiturage au mc do d'ifs. J'arrive devant et bientôt une nénette et son mec me rejoignent, on fait connaissance et la bagnole tarde à arriver. On appelle la fille et on apprend qu'on aura du retard. Lucie arrive finalement (avec sa voiture-maison) et la route se passe très bien. On parle de tout et on écoute de la musique.
Je leur explique que je suis venu seul au festi, elles m'invitent toutes les deux à venir camper avec leur bande. J'accepte et arrive donc dans le campement des Le Fouler, une fratrie de copains de lucie.




Lucie prend, en tant qu'infirmière des "nouveaux foies" pour les lendemains de cuite. On est arrivé un peu en retard au festi avec les embouteillages à l'entrée et tout.


Jean, le petit frère (drague toutes les meufs au passage) m'offre l'apéro.




Claire qui m'a était présentée comme ceci:
L: Regarde le lui (moi), tu trouve pas qu'il ressemble à quelqu'un?
C: Non, à qui?
L: On dirait le cousin alex?
C: AH oui mais il est plus mignon lui.
A: Ah ouais et ça !




Du coup on boit jusqu'à la nuit bien tapée et on se bouge à l'entrée. Complètements pétés et sous pluie. J'ésaie de passe avec mon d80 planqué sous ma veste, échec, le vigil me demande de le mettre à la consigne.
Je sort du truc faire un tour sur le camping vers minuit douze.








L’horreur me prend quand je me rend compte qu'ils sont tous BRETONS, QUE DES PUTAINS DE BRETONS! JE SUIS SEUL ET AFFAIBLIE AU MILIEU D'UNE BANDE DE BRETONS INDÉPENDANTISTES EN RUTH !!
Ces salauds m'offre un verre de "cervelle de singe" (bailey's et sirop de grenadine mélangés et montés en un amas spongieux) pour mieux me planter un couteau dans le dos mon tour venu.
Je décide cette tente de mec qui dise parler le dialecte des bretons et prenne un accent de beauf du nord déconcertant. Une de leur petite pute (qu'ils ont envoyé me parler pour mieux me piéger) me parle d'une école de merde où elle apprend de la merde en quatre-quard breton. C'est décider jme barre!




Je me rapproche de ma tente et parle à des bouseux se disant rappeurs, un de leur chefs est en train de performer une impro aux relents de sacs poubelle étudiants.
Je me barre et laisse les racailles dérrière moi. Je traverse juste l'allée et je vois une tente grande ouverte. Je rentre et je cris "ENCULéS DE BRETONS !" Dix minutes plus tard j'avais rouler un pét avec leur matos et j'avais un de leur verre de rouge à la main. Des calculateurs je vous dit.


Je rentre enfin à la tente et tombe sur lucie et alban (son ancien voisin), avec qui je dors pour le soir.


Réveil doux avec jus d'orange et petits pains,
puis une petite promenade digestive.






Les chiottes, un must avec la musique et le courant d'air dans les fesses.










Hélène, la grande soeur.










Sylvain, un copain à claire avec qui je me suis bien marrer.










L'arrivée du grand frère.












On mange tout ça et je me décide d'arrêter un peu de boire des bières pour aller voir le groupe que j'ai entendu plusieurs fois par jour au taf sur radio 666, Rikkie Malo:


























Je bouffe un coup je crois et je me rend à l'autre chapiteau.








Je retrouve les copains comme par magie.
Le groupe qui passait était novalima:








































Là il y avait un orchestre dans un bar et ils faisaient s’asseoir tout le monde pour danser.






Le frère de Sylvain s'est renversé de la bière, on dirait un président, j'aime bien.
Bien sur le temps s'écoule et on voit plusieurs concerts en buvant toujours plus de bières.


























Devant ce concert, dans la foule, il y avait un drap blanc en forme de tente au dessus d'un groupe de gens! ça faisait très "orgie", et un couple en est sorti un peu pour respirer.








Un groupe de beatbox qui a fait biteboxer un mec du public aussi.






Dernier concert, je suis rentré dormir bien mort.




Dimanche, je suis allé chercher des croissants pour le petit déj et on se décide à aller chercher de la bière dans un supermaché avec Sylvain et son frère pendant que les autres iront à la mer.


Idée de merde au final on marche pour rien puis on s'arrète pour renjoindre les autres à la plage. On les touve pas, fok dat on s'asseoie sur les caillous bretons du bord de mer et on sfume des spiffs, merde !


Après le farniente, on repart et on se goure de chemin. Coup de chance on trouve des nouveaux copains avec qui on prend l'apéro un bon moment.


















L'apéro s'est continué avec d'autres incinnus, je commence à être bien plein. Il est temps d'aller voir Haguo Fray avant de devenir méchant.








Je rentre comme j'ai fait le samedi, avec le D8O au bout du bras droit que je tend pour qu'on me fouille.
















Je repart sur le camping cherché les copains, j'ai paumé mon portable à ce moment là.




Mais ce coup-ci je n'arrive pas à rentrer l'appareil photo.
















Ça remballe les gaules dans tous les coins.


Dernier caca au vent et prend les caisses.







On va se faire un petit resto avant de partir et on se fait un dernier copain (qui notait des citations dans un carnet).
Puis retour à la maison avec la voiture d'alban, un très très beau festival !

Retour sur les festis: Solidays 2009, Nordïk 2009 et les Calvadoses 2009.
Photos en hd, ect